Chercher

Calendrier

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« mai    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

13 mai 2005

114.1

Classé dans : D.W., J&H.K. — In Zikh @ 0:27

J’ai revu ce soir Jacob et sa femme, qui étaient de passage en France avec Drora et son mari, que je connais de la même époque révolue ; mais c’est avec Jacob que j’avais travaillé au quotidien et avec lequel s’étaient créés, puis développés, des liens tacites et profonds malgré nos caractères si différents, et qui, de façon magique et merveilleuse, se sont étendus à sa femme.

Quant bien même la distance qui nous sépare ne permet pas de nous retrouver souvent, le temps n’y fait rien, ou plutôt il contribue à bonifier ce qui aurait pu se déliter dans l’urgence d’un perpétuel présent : nous en sommes tellement émus que nous le cachons tous avec pudeur sous une légèreté d’une telle intensité que l’air en semble comme irrisé.

C’est dans ces moments si rares que les inutiles défenses s’effacent, que le coeur s’épand à sa juste dimension, qu’un regard émeut à en pleurer de bonheur, qu’une parole touche doucement comme l’arôme évanescent du souvenir toujours renouvelé. Le repas, excellent, avait comme un air familier, celui du bouleversant festin de Babette : mais il n’avait pas eu lieu dans le lointain Danemark du passé, c’était ici et maintenant, et j’étais heureux…


… d’avoir de tels amis.

• • •
Powered by: WordPress • Template by: Wench • Syndication: RSS