Chercher

Calendrier

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« mai    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

17 juin 2005

140.1

Classé dans : O.V. — In Zikh @ 19:22

Olivier est un homme intense. Il avait fait la connaissance de Carlo, dont il me parlait en des termes rhapsodiques, louant autant son esprit que son corps. En l’écoutant, il me semblait pourtant que les vertus intellectuelles qu’il lui trouvait n’étaient qu’un fantasme, tout obsédé qu’il était par une relation sexuelle dont il était à la fois le maître et l’esclave et pour laquelle il ressentait le besoin de s’inventer une justification intellectuelle.

Je ne croyais pas si bien (me le) dire : c’était une obsession réelle, profonde, dans laquelle il se lançait à corps éperdu avec passion intense et jalousie furieuse (justifiée ou non, comment le savoir), comble d’un égoïsme aveugle et d’un narcissisme blessé (qu’il tentait de combler par la possession d’un corps qu’il admirait et aurait voulu avoir) et ponctuée de crises et de drames qui le portaient des nues au désespoir profond, tandis que Carlo paraissait ne pas en être affecté, outre l’agacement profond qu’il devait en ressentir.

Puis un jour il me raconta qu’il venait d’être largué, dans une ultime crise qui l’avait profondément humilié. Se rendait-il seulement compte des humiliations qu’il avait fait subir à Carlo ? Intellectuellement oui, mais ce n’était pas l’intellect qui était au rendez-vous dans cette relation. Déclarant un désespoir profond et durable à la perte de son grand amour, il entama, quelques jours plus tard, une relation avec une personne dont il ne tarda à me louer le calme et la simplicité. Mais là aussi, je n’en croyais pas un mot.

Je n’avais pas tort. Plus tard, il m’apprit qu’il s’était séparé de ce brave homme qu’il trouvait réellement trop bête “mais qu’il resterait ami avec lui”, et qu’il était revenu vers Carlo, pour finalement s’en séparer, cette fois-ci à son initiative (ce qui a dû satisfaire son orgueil blessé) et de façon toute aussi abjecte que la fois précédente, et avait rencontré sur le champ un ami, intelligent, lui. De la façon dont il m’en a parlé, je ne perçois plus rien, si ce n’est son obsession toujours présente pour Carlo, qui revient à chaque détour de la conversation.

Je dois rencontrer demain cette nouvelle victime.


Il est si rare que l’amour-passion soit lucide, respectueux et généreux. J’ai eu la chance que le mien le soit enfin devenu.

• • •
Powered by: WordPress • Template by: Wench • Syndication: RSS